Galerie Wérenne : c'est reparti pour un tour

Tanguy Auspert

3 Septembre 2019 – Haut lieu du commerce namurois en son temps, le passage Wérenne fait aujourd’hui peine à voir. Début 2018, sa rénovation a été évoquée en images. Mais ce mardi, au Conseil communal, une étape importante (re)passe devant l’assemblée : l’approbation d’un nouveau cahier des charges

Rappelons que la dernière fois où le sujet a été évoqué, c’était lors de la présentation du précédent cahier des charges en avril 2019. Et avant cela, lors de la première présentation du cahier des charges, en septembre 2018. Et avant cela encore, c’était au collège du 20 juillet 2017 pour la désignation de l’auteur de projet : Bsolutions.

Que s’était-il passé en avril 2019 ?
Tout simplement, personne n’avait répondu à l’appel d’offre. Dans la foulée, il a donc été décidé d’en profiter pour modifier légèrement le projet : il prendra en compte l’intégration de caméras de surveillance !

Et que se passe-t-il aujourd’hui ? : le premier cahier des charges prévoyait des auvents, ce qui n’est plus le cas à ce jour suite à la demande des propriétaires voisins. De plus, l’offre reçue dans le premier dossier représentait le double de l’estimatif. Un estimatif qui a donc été revu.

Pourquoi tant d’efforts pour une galerie qui fait peine à voir ? Eh bien, l’objectif est notamment de redorer le blason de ce haut lieu du commerce tombé en décrépitude avec les années. Il s’agit surtout de rendre à ce passage public une homogénéité sur toute sa longueur ainsi qu’en façades d’entrée (place de la Station et rue de l’Inquiétude) et une mise en valeur de ses atouts, dont la verrière. Il est évident que les futurs travaux s’inscrivent dans la logique de redynamisation du quartier de la Gare.

Pour les puristes, il est à noter que le dossier respecte l’aspect art-déco du site !

Le coût ? 665.157 euros

Certes, la galerie fait partie du Patrimoine namurois, mais le site n’est pas entièrement « propriété communale ». En effet, si le sol et la verrière sont dans le giron de la Ville de Namur, les façades des commerces ne le sont pas. Il a donc fallu trouver les différents propriétaires et entrer en contact avec ceux-ci.

En quoi vont consister les travaux qui devraient durer 90 jours (ouvrables) ?

- Lot 1 : Rénovation du sol, réfection d’égouttage, renouvellement d’étanchéité en toiture, réfection de plafond, mise en peinture, restauration de façade en travertin, alimentation et pose d’équipements électriques, gestion des nuisibles.

- Lot 2 : Restauration de la verrière et création de verrières neuves, d'impostes vitrées, d’enseignes et de signalétiques.

Coût estimé de ce projet de rénovation ? 665.157 euros. Un montant nécessaire pour redonner vie à ce lieu et lui rendre sa superbe.

Si aujourd’hui, c’est Tanguy Auspert, échevin du Patrimoine, qui porte le projet devant le Conseil communal, cela n’a pas toujours été le cas. En effet, c’était Arnaud Gavroy, alors échevin de l’Aménagement du territoire, qui a été le premier a évoqué le dossier. Mais, suite à son départ depuis la formation de la nouvelle majorité, il a décidé de passer le flambeau à l’échevin Auspert.

Galerie Wérenne : c'est reparti pour un tour